CONTEXT / THEME

English

the region

The territory of Val de l’Indre / Brenne Community of Communes is the meeting point of three major natural regions: Boischaut Nord, Champagne Berrichonne, and Brenne.
The Boischaut Nord is a cretaceous plateau of soft rock [tuffeau], with small undulations, and where woods are very present. The Champagne Berrichonne is a land of limestone plains, where the large agricultural properties of the Berry are located. There are “mardelles”, small clay depressions of karstic origin [collapse of the surface following the erosion of the limestone in the subsoil]. The Brenne is a region with an intense and complex geological past, which has left large expanses of loose sediment from which emerge the so called “buttons”, massifs of resistant sandstone. This is “the land of 3000 ponds and pools” man has developed since the 12th century. Flora and fauna are rich and varied.
In simple terms, we could say that the Boischaut Nord is the land of WOOD, the Champagne Berrichonne the land of EARTH, and the Brenne the land of WATER.

Les différentes régions naturelles du département de l'Indre

the theme of the residency

The natural landscape of the Val de l’Indre, shaped by man, is built around these three main components:

3 éléments -gb

Transitional zones, or edges, are the theme of the project.

The locations of the workshops are chosen according to their geographical position [diversity of municipalities and natural regions] and their environment: they are all linked to at least two of these three elements, wood, water, fields and, in this sense, they are transitional zones, or EDGES.

Just as the exercise of artistic and other activities in times of pandemic has confronted us with the relationship and the limits between reality and virtuality, between face-to-face and on-line, between the individual and the community, it is with the limits of geographical zones, and above all with the zones of transition, vagueness or uncertainty that mark the fringes of a territory that we will deal with.

These edges, transition zones of our environment, are zones of resilience, zones of permeability, and zones of acceptance of a non-Manichean world, where everything is not either black or white, but complex, rich and varied.

Français

présentation de la région

Le territoire de la Communauté de Communes Val de l’Indre/Brenne se situe au confluent de trois grandes régions naturelles : le Boischaut Nord, la Champagne berrichonne, et la Brenne.
Le Boischaut Nord est un plateau crétacé de roche tendre (tuffeau), aux ondulations modestes, et où les forêts sont bien présentes. La Champagne berrichonne est un pays de plaines calcaires, où se situent les grandes propriétés agricoles du Berry. On y trouve des “mardelles”, petites dépressions argileuses d’origine karstique (effondrement de la surface suite à l’érosion du calcaire en sous-sol). La Brenne est une région au passé géologique intense et complexe, qui a laissé de grandes étendues de sédiments meubles d’où émergent des “buttons”, massifs de grès résistants. C’est le pays aux 3000 étangs et mares que l’homme a aménagés à partir du XIIe siècle. La flore et la faune y sont riches et variées.
En schématisant, on pourrait dire que le Boischaut Nord est le pays du BOIS, la Champagne berrichonne le pays de la TERRE, et la Brenne le pays de l’EAU.

Les différentes régions naturelles du département de l'Indre

le thème de la résidence artistique

Le paysage naturel du Val de l’Indre, façonné par l’homme, s’articule bien autour de ces trois composantes principales que sont :

3-éléments-fr

Ces environnements -et leurs zones de transition- constituent le thème du projet.

Les lieux des workshops sont choisis en fonction de leur position géographique (diversité des communes et des régions naturelles) et de leur environnement paysager : ils sont tous en lien avec au moins deux de ces éléments et qu’ils constituent en ce sens des zones de transition, des LISIÈRES.

Tout comme l’exercice des activités artistiques (et autres) en période de pandémie nous a confrontés au rapport et aux limites entre réalité et virtualité, entre “présenciel” et “distanciel”, entre individu et communauté, c’est aux limites des zones géographiques, et surtout aux zones de transition, de flou ou d’incertitude qui marquent les franges du territoire que nous nous intéresserons.

Ces lisières, zones de transition de notre environnement, sont des zones de résilience, des zones de perméabilité, et les zones d’acceptance d’un monde non-manichéen, où tout n’est pas soit blanc soit noir, mais complexe, riche et varié.